Cameroun: quatre employés d’une filiale de BPCE arrêtés pour des malversations

bicec3Quatre employés d’une filiale camerounaise du groupe français Banque populaire-Caisse d’épargne (BPCE), ont été arrêtés ce mardi à Douala, pour malversations.

Visés par une enquête ouverte en mars dernier, les quatre employés sont accusés de faux, complicité de faux en écriture privée, abus de confiance et escroquerie aggravée. La valeur de leurs malversations présumées est estimée à plusieurs milliards de francs CFA.

Les quatre prévenus, dont un ex-directeur général adjoint, limogé en mai dernier, un ancien directeur de la comptabilité et deux prestataires, ont été interpellés ce mardi 9 août et placés en détention à la prison centrale de Douala.

Ce vaste scandale financier a été révélé en début de cette année. Une enquête diligentée en mars 2016 par la commission bancaire de l’Afrique centrale, avait évalué le préjudice à plus de 50 milliards de francs CFA entre 2003 et 2015. Une plainte avait été déposée le 1e juin dernier par les avocats de la Banque internationale pour l’épargne et le crédit (BICEC), auprès du tribunal de grande instance de Douala.

Cette affaire de malversation est un coup de massue pour la BICEC, qui n’a réalisé qu’un résultat net de 4,5 milliards de francs CFA en 2015, soit 63% de moins que l’année précédente. Elle n’a donc pas pu distribuer de dividende à ses actionnaires, parmi lesquels l’Etat du Cameroun, qui possède 17,5% des actifs de la BICEC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *