Football-CAN 2013: Les fonds mobilisés au Togo suscitent la polémique

faisons-les-comptesAu Togo, des voix se sont élevées ces derniers jours, pour réclamer un rapport détaillé sur l’utilisation des fonds mobilisés auprès de la population et des sociétés d’Etat, pour financer la participation de l’équipe nationale de football, les Eperviers, à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2013.

Depuis le début de cette semaine, une grande campagne sous le hashtag «Faisons les Comptes» (#FaisonsLesComptes), a été lancée sur internet par des activistes togolais en vue d’obliger les autorités locales à répondre à leurs interrogations. La campagne a pris une ampleur considérable, le hashtag étant repris largement sur les réseaux sociaux et les blogs.

Bientôt 4 ans que les Eperviers ont disputé la CAN 2013, leur dernière compétition continentale majeure, à l’occasion de laquelle, le Gouvernement togolais avait mis en place des Comités chargés de mobiliser des fonds pour la participation de l’équipe au tournoi.

La population locale via des augmentations sur les coûts de la communication, l’augmentation des prix des boissons et du ciment ainsi que des sociétés ont été mis à contribution. En dépit de plus d’un milliard de F.CFA mobilisé pour financer leur participation, les Eperviers ont dormi dans un aéroport en Afrique du Sud (après leur élimination), à cause d’un manque de vol pour rentrer à Lomé. Le bilan financier de cette participation n’a pas été révélé 72 mois plus tard, malgré la promesse à l’époque du Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu.

Nonobstant ces réclamations des populations et de la société civile, le gouvernement togolais a décidé, le 16 décembre dernier, à l’issue du Conseil des ministres, de la mise en place d’un nouveau Comité de mobilisation des fonds, pour la préparation des Eperviers du Togo à la CAN Gabon 2017. Un acte de mépris, jugent les populations, qui estiment avoir été abusées, et réclament leur droit de connaitre comment a été dépensé leur argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *