Les douaniers du Nigeria interceptent 2.550 kilos de riz chinois en plastique

riiz-plastiqueLes services douaniers nigérians ont annoncé ce mercredi, avoir intercepté 102 sacs contenant 2.550 kilogrammes de ce faux riz en plastique, destinés au marché local et de la sous-région ouest-africaine.

Il s’agit en fait de riz en plastique en provenance de la Chine, destiné à être vendu à l’approche des fêtes de fin d’année dans la capitale économique, Lagos, et exporté également vers les pays voisins, notamment le Bénin et le Togo.

«Quand on touche le riz, on ne remarque rien d’anormal. Mais à l’approche du nez, une odeur de produit chimique s’en dégage… Nous avons alors fait une analyse préliminaire du riz en plastique. Après l’ébullition, il était collant et Dieu seul sait ce qui serait arrivé si les gens l’avaient consommé», a commenté Mohammed Haruna, contrôleur des douanes pour la zone d’Ikeja, au Nigeria, où le produit, étiqueté «best tomatoe rice» (meilleur riz tomate), a été intercepté. Les sacs ne mentionnaient ni l’origine ni la date de conditionnement.

Les douanes estiment que les sacs ont été introduits clandestinement dans le pays depuis la Chine, via le port de Lagos, après que le Nigeria ait interdit l’importation de riz afin de stimuler la production locale de cet aliment de base.

En ces périodes de fêtes de fin d’année, le marché de grande consommation en Afrique, est la cible privilégiée des produits de contrefaçon et des produits avariés, importés ou produits directement sur le continent. Les plus en vue sont souvent les produits de l’industrie brassicole et alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *