Ecobank dément les rumeurs sur son départ du Cameroun

La filiale du groupe Ecobank au Cameroun a catégoriquement démenti les récentes rumeurs, qui annonçaient le départ de la banque panafricaine du pays.

Ces rumeurs s’étaient fondées sur la restructuration engagée par Ecobank Cameroun depuis quelques temps, ayant provoqué la fermeture de plusieurs agences ainsi que la compression du personnel.

«Je démens formellement cette information. Nous sommes actuellement la 4e plus grande banque au Cameroun, avec des bénéfices avant impôt à la fin de l’année 2016, de 13,8 milliards de Francs CFA et un rendement des capitaux propres de 50%», a déclaré le week-end, Gwendoline Abunaw, directrice générale d’Ecobank-Cameroun.

Elle a toutefois reconnu que sa banque est en restructuration, mais c’est «une option pour mieux servir la clientèle». Elle a expliqué qu’Ecobank a pris la décision de s’embarquer dans la mouvance internationale, qui consiste à « délaisser la banque traditionnelle qui a fait son temps, pour aller vers le numérique en vigueur dans les marchés internationaux ».

La digitalisation de la banque, a-t-elle ajouté, « a pour objectif de rapprocher nos services bancaires des masses, en fournissant des plateformes qui captureront les populations non bancarisées».

Au Cameroun, Ecobank compte augmenter sa clientèle, chiffrée aujourd’hui à 250.000 clients, sur une population financière estimée à plus de deux millions de personnes.

Pour les dirigeants de cette banque, avec un réseau de 22 agences et points de vente dans 9 des 10 régions et 68 distributeurs automatiques à travers le Cameroun, la digitalisation viendra élargir l’offre de services en direction de la clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *