UEMOA : le président sortant fait le point

Faisant le bilan des activités de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ce jeudi à Dakar, le président sortant de la Commission de l’institution sous-régionale, le Malien Soumaila Cissé a révélé qu’entre 2004 et 2010, l’institution a injecté 80 milliards de FCFA (175 millions de dollars) au Sénégal. Ces financements ont essentiellement couvert entre autres les infrastructures, l’éducation, et les subventions. On évalue alors la subvention du remboursement des moins values de recettes douanières à près de 19 milliards de FCFA (41,5 millions de dollars), les projets de développement ont coûté environ 57 milliards de FCFA (125 millions de dollars), viennent enfin les subventions diverses qui s’élèvent à près de 2,6 milliards de FCFA. Par ailleurs le lancement du programme économique régional de l’UEMOA en 2006, aura fait investir dans tous les pays un total de 2.400 milliards de FCFA (5,25 milliards de dollars) dont les 70% ont été consacrés aux infrastructures. Mais en ce qui concerne le développement des pays M. Cissé préconise que « Il faut améliorer les conditions de vie des populations. C’est extrêmement important. C’est là que l’UEMOA est attendu ». Il reste néanmoins des chantiers à développer ou améliorer dans la sous région, tels que l’éternel problème de la libre de circulation à cause de l’existence des tracasseries, de prélèvements illicites et des barrières inutiles. Quant aux nouvelles perspectives, l’UEMOA doit désormais se pencher sur d’autres aspects du développement durable à savoir l’éducation, la recherche, le savoir, les connaissances technologiques et la bonne gouvernance. Enfin l’ex président invite l’institution à tenir vraiment en compte des « objectifs du moment » qui selon lui sont les changements climatiques, l’agriculture, l’énergie, la paix et la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *