ANGOLA : la santé financière reste au rendez-vous

Selon le résumé du rapport exécutif présenté récemment à Luanda, une partie non-négligeable des recettes budgétaires de l’Etat pour l’année 2011 a été généré durant les trois derniers mois à l’ordre de 20% des recettes totales prévues pour l’année en cours,  à savoir 695.220 millions de kwanza (5 milliards d’euros). Le rapport stipule également que les recettes cumulées s’élèvent jusque là à 41% des prévisions annuelles, ce qui correspond à un surplus de 121 983 millions de kwanza (910,69 millions d’euros) soit 16% des recettes annuelles prévisionnelles en la matière.  Le bilan montre des dépenses de l’ordre de 817204 millions de kwanza (6 milliard d’euros) avec un excédent estimé à 43,027 millions de kwanza (321228 d’euros). Ainsi le montant réel des dépenses est réduit à 747 177 millions de kwanza (5.6 milliards d’euros) équivalent à 18,55% du budget annuel.
Les réserves étaient évaluées à 493 652 million de kwanza (3.7 milliards d’euros). En les excluant du total des dépenses, les dépenses effectives s’élèveraient à 1 225 217,75 millions de kwanza (91.5 milliards d’euros), équivalent à 29% des dépenses prévisionnelles pour l’année. Le Programme d’Investissement Public, PIP, pour l’exercice 2008-2009 a permis de clôturer le processus de validation après avoir été débloqué tardivement. La somme allouée s’élevait à 2 ,7 millions de dollars US (1.9 millions d’euros), elle a été finalement versée aux bénéficiaires après identification. Toujours selon le même rapport après une étude des différentes valeurs déclarées, une validation supplémentaire d’environ 500 millions de dollars US (347.5 millions d’euros) a été approuvée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *