Le Soudan réduit son personnel diplomatique pour des raisons financières

Le chef de l’Etat soudanais, Omar el-Béchir a ordonné par un décret présidentiel publié ce mercredi, la fermeture de 13 missions diplomatiques du Soudan à l’étranger, et ordonné une réduction des effectifs du ministère des Affaires étrangères, au moment où son pays traverse une grave crise économique.

Il y a deux semaines, le chef de la diplomatie soudanaise, Ibrahim Ghandour avait relayé devant le parlement, les plaintes des ambassadeurs de Khartoum à l’étranger, qui n’avaient pas été payés depuis plusieurs mois, et qui menaçaient de rentrer chez eux, mais il a été limogé par le président el-Béchir, au lendemain de son passage devant le parlement.

Dans son décret présidentiel, Omar El-Béchir ordonne aussi de limiter à « une personne », le personnel diplomatique dans sept autres missions et de réduire de 20%, le nombre d’employés administratifs dans toutes les autres missions diplomatiques du Soudan.

Il a été également décidé de supprimer «complètement» le personnel diplomatique au siège du ministère des A.E à Khartoum, où les diplomates seront désormais chargés des tâches administratives.

La situation économique au Soudan est assez critique, et le cours de la monnaie nationale, La Livre, ne fait que dégringoler, malgré la récente levée par les Etats-Unis des sanctions économiques imposées à ce pays. Khartoum tablait pourtant sur un redressement du cours de sa monnaie nationale, avec la levée de ces sanctions.

En effet, les banques étrangères restent frileuses vis-à-vis du Soudan de même que les investisseurs étrangers, les Etats-Unis ayant gardé le pays sur la liste des Etats «soutenant le terrorisme».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *