L’opposition tchadienne dépose un recours en annulation contre la nouvelle constitution

Vingt-six députés de l’opposition tchadienne ont saisi ce mercredi, le Conseil constitutionnel, pour obtenir l’annulation du projet de loi constitutionnelle portant adoption de la Constitution de la 4ème République, adopté lundi par le parlement.

La nouvelle constitution, qui renforce les prérogatives du président Idriss Deby Itno, a été adoptée par 132 voix pour et deux contre. Seuls deux députés de l’opposition étaient présents à la plénière, la majorité l’ayant boycotté, pour protester contre l’adoption du projet de révision constitutionnelle par voie parlementaire. L’opposition, des organisations de la société civile et l’Église catholique avaient demandé qu’il soit adopté par référendum.

Le texte adopté est issu des résolutions d’un forum rassemblant les forces politiques, religieuses et sociales du pays, tenu en mars mais boycotté par l’opposition et une partie de la société civile. Il renforce les pouvoirs du président tchadien Idriss Deby Itno avec la mise en place d’un régime présidentiel intégral.

Le chef de l’Etat a encore huit jours pour promulguer la nouvelle Constitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *