Brazzaville et Bangui renfoncent leur transport inter-Etats

Le Congo Brazzaville et la République Centrafricaine viennent de parapher une convention pour renforcer leur transport inter-Etats.

Cette signature fait suite à un mémorandum d’entente paraphé le 9 novembre 2016 par les deux Etats, visant l’actualisation du cadre juridique dans le secteur des transports de surface. Ce cadre juridique prévoit un mécanisme sécurisé et fluide de circulation des marchandises le long du corridor multimodal Pointe-Noire-Brazzaville-Bangui.

La convention qui lie désormais les deux pays, vise notamment à faciliter et promouvoir le transit des marchandises entre eux, à partir du port autonome de Pointe-Noire, à travers le Chemin de fer Congo-Océan, le corridor routier via les routes nationales 1 et 2, ainsi que par bateau, à partir du fleuve Congo.

Selon les termes de l’accord, le Congo et la République centrafricaine s’engagent, entre autres, à maintenir la liberté de transit des marchandises à destination ou en provenance de l’un ou l’autre Etat, mais aussi à faciliter le passage aux frontières et la libre circulation sur leurs territoires respectifs.

Les deux parties ont également réaffirmé leur engagement à soutenir la mise en œuvre de la politique d’intégration de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), à travers le développement des infrastructures routière, ferroviaire et fluviale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *