Baisse des prix des carburants au Burkina Faso

Le prix des carburants à la pompe a été revu à la baisse depuis ce mardi au Burkina Faso, pour soulager un peu les populations qui avaient protesté contre une récente augmentation de ces prix.

Selon la nouvelle grille communiquée par le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, le prix du super 91 passe de 677 FCFA à 657 FCFA le litre, soit une baisse de 20 FCFA, et celui du gasoil descend de 601 à 571 FCFA le litre, soit une baisse de 30 FCFA. Le pétrole lampant, quant à lui, se vendra désormais à 455 F CFA, au lieu 538 FCFA auparavant.

En novembre, le gouvernement burkinabè avait augmenté de 75 F.CFA le prix du litre d’essence Super et du gasoil, ce qui avait suscité le mécontentement des milliers de personnes et entraîné des réajustements des prix des transports.

La situation avait contraint le pays à adopter un nouveau mécanisme de fixation des prix des produits pétroliers. Celui-ci prévoit que ces prix soient désormais fixés «chaque trois mois», à partir d’une «moyenne de l’évolution du prix du baril sur le marché international, pour ne pas avoir une indexation à la pompe qui soit trop fluctuante».

Selon le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, cette mesure devrait permettre d’avoir «une plus grande protection des ménages face aux fluctuations», dans ce pays où les hydrocarbures sont subventionnés par l’Etat à hauteur de 8 milliards FCFA par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *