Afrique du sud : Le secteur de la construction en déprime

Le groupe de construction « Murray & Robert »  annonçait le weekend dernier que l’économie sud-africaine de la construction est en pleine de dépression. Cette entreprise est le leader sud-africain en ingénierie et services de construction et est installée à travers toute l’Afrique australe. Face à cette décroissance du secteur de la construction, le leader sud-africain en génie civil s’est tourné vers son marché asiatique et australien où une croissance est prévue en raison de la possibilité de nombreux projets miniers et pétroliers.

Toutefois, on a observé des signes avant coureurs d’une reprise du marché local d’infrastructures. En effet les marchés sud-africains ont connu une petite amélioration des performances ces derniers jours. Le groupe Murray & Robert vient d’ailleurs d’être impliqué dans un projet énergétique initié par l’entreprise Eskom, et plusieurs autres opportunités de marché  sont à l’étude. Dans le même ordre d’idées, les travaux de génie civil du projet de la centrale  Medupi à Limpopo (Ville sud-africaine) continuent à bien avancer. Le groupe sud-africain a en plus bénéficié d’une acquisition de l’ordre de 91,5 millions d’euros, provenant de la vente de « Johnson saoudite ».

En outre la vente de sa division de construction maritime pour 860 millions de Rands (77,4 millions €)  vient renflouer les caisses de la compagnie. Murray & Robert est cependant dans un processus de restructuration de ses facilités de crédit devant permettre l’amélioration d’engagement du groupe dans de nouvelles possibilités offertes par le marché. L’entreprise a déclaré que pour l’avenir, son carnet de commande équivaudrait à 55 milliards de Rands (4,9 milliards €). Ce qui permettra au groupe de revenir à une rentabilité dès que de nouvelles orientations seront fournies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *