Afrique du sud : Ajustement fiscal pour revigorer l’économie

Le ministre des finances sud-africain, Pravin Gordhan, vient de  déposer devant le parlement un projet de modification fiscale du pays afin d’alléger le fardeau des citoyens. Ce projet de loi contient de nombreuses mesures fiscales qui visent à faciliter la croissance en allégeant la charge des travailleurs sud-africains et en supprimant les blocages qui entravent des objectifs commerciaux du pays. Une fois ce projet de loi adopté, il permettra de mettre fin à certaines pratiques fiscales comme celles qui modifient des quantités des produits pour le bénéfice de quelques membres de l’élite des affaires. Parmi les caractéristiques de ce projet, on note la fourniture de 990 000 $ US en allégements fiscaux au profit des citoyens ordinaires. Dans le cadre de ce forfait, la plupart des sud-africains pourraient gagner 7200 $ US par an en franchise d’impôts alors que les personnes âgées de 65 à 74 ans pourraient bénéficier 11 400 $ US en franchise d’impôts. La prochaine loi concernera également les crédits médicaux. Actuellement les allègements  d’impôts pour la contribution du régime d’aide médicale sapent l’équité fiscale avec les riches contribuables qui reçoivent plus d’avantages que les contribuables à faible revenu. Afin de remédier à cette situation, la nouvelle loi prévoit d’apporter un soulagement de 30% indépendamment du niveau de revenu d’une personne.     Le ministre des finances a aussi affirmé que la suspension de la loi sur le transfert d’actifs au sein d’une entreprise en franchise d’impôt serait maintenue malgré les réticences de certains économistes. Cependant cette suspension sera étroitement contrôlée et les contribuables concernés par cette déduction devraient avoir une approbation des services fiscaux sud-africains. Le gouvernement a mis en place ces mesures pour contrôler les fuites fiscales dont les conséquences empêcheraient  l’Etat de payer ces dettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *