Afrique Centrale : La BEAC sort de sa léthargie

Comme une sorte de prophétie, l’extrait d’un communiqué de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC)  mentionne : «Le résultat comptable de l’exercice 2011 s’annonce favorable, après le retour à l’équilibre de l’exercice 2010». En effet, de la session ordinaire du Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), il ressort que  l’année 2011 à la BEAC   s’est soldée «par un résultat bénéficiaire de 46,5 millions de dollars, traduisant ainsi la poursuite du redressement de la gestion de la banque centrale». Une performance assez exceptionnelle pour la BEAC quand on sait que l’année 2010 a été très tumultueuse. Ainsi donc en 2011 la BEAC s’est offerte un résultat en hausse de près de 300% par rapport à celui de l’exercice 2010. Pour rappel l’institution bancaire sous régionale avait clôturé son exercice 2010 avec un bénéfice de 16 millions de dollars. Toujours est-il que la gestion et les perspectives sont de plus en plus encourageantes et les projets sont tout aussi ambitieux et s’intègrent parfaitement à un contexte économique régional difficile à maîtriser.

Ainsi donc on en veut pour preuve l’exercice de 2009 qui ne restera pas dans les annales plus longtemps car la BEAC sortait d’une crise avec un résultat catastrophique qui s’est soldé par une perte sèche de 59 millions de dollars en fin d’exercice, suite à de nombreux dysfonctionnements qui se sont fait constatés au sein de la banque. C’est justement ces dysfonctionnements au niveau de la gouvernance qui ont conduit la BEAC à prendre un certain nombre de mesures drastiques qui aujourd’hui lui ont permis de sortir royalement la tête de la léthargie dans laquelle elle s’engouffrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *