Afrique du sud : Des indicateurs économiques inquiétants

Une mission du Fonds Monétaire International a annoncé que l’économie sud-africaine devrait croître de 2,6%  cette année contrairement aux prévisions de la banque centrale de ce pays qui estimait la croissance autour de 2,7%. En dépit des efforts réalisés par les autorités financières sud-africaines, la situation reste inquiétante dans un contexte économique global plus qu’incertain. Si le pays a connu une augmentation de sa consommation intérieure, il a fait face à une inflation qui a maintenu son taux de chômage à 25%. Le Fonds Monétaire International s’inquiète en outre  de la progression de la dette publique du pays arc-en-ciel qui a gagné 12 points depuis le début de la crise et a atteint 40% du Produit Intérieur Brut. Si cette situation continue, le pays de Jacob Zuma ne pourrait faire face à de prochains chocs économiques. A cet effet l’institution de Breton Woods suggère au gouvernement de faire des progrès dans des reformes afin d’encourager  une croissance nécessaire à la cohésion sociale. L’Afrique du sud tient à créer des emplois et à moderniser son système éducatif et sanitaire. Notons cependant que le taux d’inflation a baissé de 0,6% au cours du mois de juillet alors qu’il avait affiché 5,2% au mois de juin dernier. Cette régression s’explique par une baisse du coût d’électricité, du logement et du carburant.

Le Fonds Monétaire International estime toutefois que le Produit Intérieur Brut de l’Afrique du sud devrait être évalué à 3,5% à moyen terme. En plus si les reformes structurelles sont opérées, le taux de croissance pourrait atteindre 3,4 % d’ici 2013. Selon l’organisation pour la coopération et le développement économique, l’Afrique du sud devrait atteindre une de croissance de plus de 5% pour résorber le fort taux de chômage qui gangrène son économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *