La banque mondiale à la rescousse du Mozambique

Le Mozambique a obtenu un financement de près de 55 millions de dollars US de la part de la banque mondiale. Le protocole d’accord entre ce pays lusophone et l’institution financière mondiale a été signé par le ministre de la Planification et du développement et le représentant permanent de la banque mondiale. Ce fonds va soutenir l’économie mozambicaine en plein accélération en raison de la bonne gestion de son industrie extractive. Les découvertes de gaz naturel dans ce pays ont renforcé la tendance de croissance et augmenté les investissements directs étrangers. L’allocation de l’institution financière internationale va s’articuler sur l’accès aux services essentiels de populations locales et sur la croissance équitable à large échelle. Elle va soutenir le budget général du Mozambique, les prêts et les garanties  en vue d’encourager l’investissement privé. Le financement de la banque mondiale servira aussi  à appuyer le secteur de l’éducation et celui de l’agriculture, pilier du processus de développement du pays. Une entité chargé de coordonner la production du riz et d’introduire de nouvelles technologies agricoles devrait voir le jour pour stimuler la productivité. Le Mozambique va parallèlement  affecter une bonne partie de l’allocation à la modernisation des infrastructures routières afin d’améliorer la circulation des biens et des personnes à travers le pays. La banque mondiale a approuvé cette allocation dans l’objectif d’habiliter les mozambicains et les institutions à promouvoir la croissance en vue d’en bénéficier plus largement. Le représentant de la banque mondiale a affirmé que son institution ne cherche pas seulement à accroître l’appui aux investissements, mais elle envisage aussi de renforcer sa collaboration bilatérale avec le Mozambique.

La Banque mondiale a jusqu’ici fourni 70 millions de dollars US cette année au Mozambique pour la mise en œuvre de projets à impact perceptible. L’institution de Bretton Woods a assuré qu’elle restera au chevet du Mozambique pour les 5 années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *