Mozambique : nouveau gisement de gaz naturel

ENI vient d’annoncer la découverte d’une nouvelle réserve de gaz aux larges du Mozambique. La société italienne donne des premières estimations qui seraient de l’ordre de 170 milliards de m3, et le gisement se situerait dans le bassin de Rovuma. Cette découverte élève les  réserves du bassin de Rovuma à environ 2000 milliards de mettre cube. C’est par le biais d’une joint-venture qu’ENI exploite les hydrocarbures au Mozambique, en partenariat avec le sud-coréen KOGAS, le portugais Galp Energia et l’Etat mozambicain. L’Italien détient 70% des parts tandis que les autres compagnies se partages équitablement les 30% restants à raison de 10% chacun. Par ailleurs le concurrent américain Anadarko Petroleum a découvert des réserves estimées à 1600 milliards de m3. Ainsi les réserves connus de gaz naturel au Mozambique serait à ce jour de plus de 3600 milliards de m3. Les géants actuellement en prospection dans le pays prévoient de lancer la production d’ici 5 à 6 ans. Selon les évaluations des analystes si la production de gaz naturel se fait tel que prévu par les exploitant, Maputo pourrait bien dégager en moyenne 5,5 milliards de dollars par an en 2025, et peut être plus. Aussi les explorations sont encore en cours et bon nombre d’expert pensent que des réserves importantes restent encore à découvrir.

Les revenus du gaz seront un bouffé d’oxygène pour ce pays pauvre où plus de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Dans son dernier classement le PNUD, programme des nations unis pour le développement a classé le pays à la place de 4 pays les moins développés au monde. L’économie du pays repose essentiellement sur l’industrie minière et le tourisme. Désormais le gaz naturel donnera au pays le moyen de quitter la pesanteur de la misère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *