Zambie : Bientôt exploitation du manganèse

Zambie Bientôt exploitation du manganèseLa société minière Kaboko Mining (ASX:KAB), basé en Zambie, va bientôt démarrer l’exploitation de son site de manganèse, dans la province de Mansa. Selon les dirigeants de l’entreprise, ça ne serait plus qu’une question de mois avant le lancement de l’exploitation. Il y a environ deux semaines, la société annonçait sur son portail d’information que la première phase d’investissement venait de prendre fin. Elle avait drainée près de 4,5 millions de dollars, devant servir à l’aménagement de la mine ainsi qu’à l’achat d’équipements et aux premières installations de l’usine d’exploitation. Les fonds ayant servi à cette première phase font parti d’une enveloppe globale de 10 millions de dollars en crédit accordé par la société Noble Ressources International. Selon le directeur général de Kaboko Mining, la production du manganèse débutera en troisième trimestre de cette année. Les volumes initiaux de production seront de 5000 tonnes de manganèse par mois. Par la suite, la production va croitre jusqu’à atteindre sa phase de maturité au premier trimestre de l’année prochaine. Durant cette phase en régime stationnaire, la société minière aura une production d’environ 10.000 tonnes par mois. Par ailleurs un nouveau permis de prospection avait été accordé à Koboko pour son projet Emmanuel, étendant les frontières de sa précédente licence. Théoriquement, il devrait y avoir d’autres réserves de manganèse, ce qui améliorerait les perspectives d’exploitation de Koboko Mining. Il y a quelques semaines, les annonces de la nouvelle licence et de la ligne de crédit accordé avaient eu un impact positif sur le cours de l’action de Koboko Mining. Cette dernière avait connu une augmentation de 13%, témoignant ainsi de la confiance du marché. Ainsi, 600.000 dollars ont pu être levé à raison de 0.01 dollars par action Depuis quelques mois déjà, la société minière négocie sa participation dans la ligne de chemin de fer de TAZARA qui servira probablement pour l’évacuation des minerais vers les lieux de consommations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *