Afrique du Sud : annonce d’un prochain investissement russe

Afrique du Sud annonce d’un prochain investissement russeSelon une annonce du président russe Vladimir Poutine, de passage à Durban mardi dernier, Renova entend financer la réfection d’une usine de ferro-alliage sud-africaine.

250 millions de dollars américains, tel est le montant que le groupe russe pourrait investir dans la modernisation de cette usine. Le chef d’Etat russe, qui se réjouissait de confier cette information aux médias, a d’abord rappelé qu’ « en 2012, Renova a investi 350 millions de dollars dans l’exploitation d’une mine de manganèse ». Dans cette même journée du mardi, Renova et ses partenaires se sont engagés par le biais de la signature d’un mémorandum portant sur le lancement d’une production moderne de ferro-alliages. Il faut dire que ce géant russe de la gestion et de l’exploitation minière avait déjà, au début de ce mois, dévoilé son intention de hausser sa capacité de production en matière de silico-manganèse dans la première puissance économique africaine. En clair, Renova projette de doubler son actuelle production annuelle pour qu’elle atteigne 350 000 tonnes.

A considérer les précédents investissements du groupe russe dans ce projet, il est tout à fait possible qu’il en fasse encore plus. En effet, Renova, qui a démarré cette exploitation en 2005, y a déjà injecté 300 à 400 millions de dollars américains. En Afrique du Sud, il s’est entouré de la compagnie Majestic Silver Trading comme partenaire stratégique. Les deux parties ont mis sur pied l’entreprise mixte United Manganese of Kalahari (UMK) en 2005, dont Renova détient 49 % des parts. Comme son nom l’indique, elle a  pour vocation d’exploiter un gisement de manganèse située dans le désert de Kalahari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *