L’avenir de la Tanzanie est dans le café

Fazenda Samambaia washing station3Aujourd’hui encore, le café demeure un produit phare dans l’économie tanzanienne. Selon les dirigeants de la Tanzania Coffee Board (TCB), le pays met les moyens qu’il faut pour rester l’un des leaders mondiaux en production de café.

Aussi, au regard de la forte demande du produit sur le marché international, celui-ci peut compter sur des belles perspectives. Le café demeure une des principales sources de devise pour Dar es Salam. En effet, son exportation au cours des 30 dernières années a permis au pays de récolter en moyenne près de 100 millions de dollars chaque année. Malgré les différentes fluctuations qui ont agité le marché, la production tanzanienne est restée ferme. L’une des principales raisons qui font vaciller la demande mondiale reste la crise économique traversée par la zone euro. Aussi la demande des grands consommateurs traditionnels tels que l’Espagne ou le Portugal a connu une forte baisse.

Cependant avec la reprise de l’activité économique en Europe, la consommation devrait revenir à sa moyenne habituelle. Voila pourquoi les observateurs locaux pensent que cette production pourrait aller encore plus haut. Au total, la production tanzanienne ne représente même pas 1% de la production mondiale tandis que la production du Vietnam et du Brésil représente près de la moitié du volume mondial. La Tanzanie dispose de quelques avantages climatiques et géographiques pour être un producteur de poids sur le marché international. La qualité de ses terres lui donne la possibilité de produit aussi bien de l’arabica de qualité que du robusta de qualité.Par ailleurs  plus de 400.000 familles dans le pays vivent directement de la production de café.

Ainsi, bien plus qu’une simple question économique, la production de café en Tanzanie revêt également un caractère social que les autorités se doivent de protéger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *