Politique du travail Zambienne

arton1352-e5c8fComme pour une bonne partie des pays africains, la Zambie jouit d’une constante croissance économique depuis quelques années. Cependant, cette croissance peine à s’exprimer dans le quotidien du zambien moyen.

Pour pallier à cette anomalie, Lusaka a décidé de placer l’année 2013 sous l’égide de l’amélioration du secteur du travail. Cet objective passera par 3 vecteurs clé; la transformation de l’économie par la création de l’emploi, la mise en place d’une réforme du droit du travail ainsi qu’une éducation pour la culture du travail.

Le choix de l’axe du travail n’est pas un hasard, le gouvernement en a fait son cheval de bataille parce que le taux de chômage dans le pays a atteint un niveau très alarmant. Les statistiques les plus inquiétants parlent d’environ 40% de la population active du pays au chômage  et la majorité est des jeunes. Le défi de l’emploi a donc été au cœur des campagnes présidentiels et des projets de sociétés.

Les autorités du pays restent confiantes, avec les grands travaux d’infrastructure qui ont été lancé, ils espèrent qu’une partie notable de ces chômeurs pourront regagner le marché de l’emploi.Par ailleurs, au delà du fait de trouver de l’emploi, les analystes du pays estiment que les travailleurs zimbabwéens n’est pas suffisamment protégé par l’Etat. Voila pourquoi les reformes sur l’emploi toucheront également aux questions telles que le salaire minimal ou encore les droits des employés. Les secteurs les plus concernés par ces questions sont ceux de l’agriculture et de l’industrie minière.

En cette journée qui commémore la fête du travail, les travailleurs zambiens réfléchissent sur les différents moyens pour l’amélioration de leurs conditions de travail et se réjouissent que le thème de l’année pose le travail comme élément principal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *