La BAD soutient le programme OAIP

e7fcaaeeb7f1b4e30b0e76a88fbe4d98_LLa Banque Africaine de Développement (BAD) a consenti un prêt en faveur d’OlamAvivInvestment Holdings, la succursale mauricienne du groupe agroalimentaire singapourien Olam. Ce financement servira à lancer des projets dans 4 pays d’Afrique subsaharienne, inclus dans le programme OlamAfricaInvestment Program (OAIP).

D’environ 80 millions de dollars, c’est la somme que la BAD a décidé de prêter à OlamAviv. Cette entreprise en avait besoin pour développer certaines initiatives au Ghana, au Sénégal, au Cameroun et au Mozambique, lesquelles sont toutes comprises dans un projet plus vaste : le programme OAIP. Plus précisément, l’OAIP a été mis en place dans le but d’améliorer l’intégration de la chaîne de valeur du géant agroalimentaire. Pour ce faire, le groupe entend investir dans la transformation de l’huile de palme et du blé sur le continent noir. Et, les pays cités précédemment abriteront 5 projets développés dans ce cadre. Jusqu’à présent, Olam n’a pas donné plus de détails sur l’OAIP.

Quoi qu’il en soit, le fait d’obtenir le soutien de la BAD laisse croire que ce projet bénéficiera aux sous-régions africaines dans lesquelles il est implanté : « ce programme permettra d’améliorer la chaîne d’approvisionnement alimentaire régionale et d’agir comme un catalyseur pour soutenir la création d’emplois et d’améliorer la durabilité du secteur agroalimentaire, améliorant ainsi la sécurité alimentaire en Afrique », a d’ailleurs estimé l’institution financière continentale par voie de communiqué.

A noter que 8 500 emplois directs et indirects et répartis dans l’amont, l’approvisionnement et la distribution seront pourvus au travers du programme OAIP. Et, le quart de ce total, soit 2125 postes, est réservé à la gent féminine. Pour rappel, Olam est représenté dans 26 pays d’Afrique et compte 6800 employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *