Île Maurice : un accord de commerce préférentiel bilatéral avec la Tunisie

3._accord_business_simplebigL’île Maurice et la Tunisie ont décidé de faire un pas décisif en matière de coopération. Les deux pays sont actuellement en pourparler et vont incessamment ratifier un accord de commerce préférentiel bilatéral. C’est depuis hier, jeudi 29 août que les négociations ont débutées. Selon des sources proches du dossier, le principe serait déjà acquis et les représentants discuteraient essentiellement des aspects techniques pour un bon déploiement de ce nouvel axe de coopération.

Deux questions prioritaires sont au centre du débat, à savoir l’accès réciproque aux marchés ainsi que les règles d’origine. Jusque là, la coopération entre les deux pays était de taille moyenne, les statistiques de l’année dernière rapportent un volume global d’échange équivalent à 3,16 millions de dollars. La balance est déficitaire du coté mauricien avec seulement 233.300 dollars d’exportations contre 2.93 millions du coté tunisien. Dans le sens Île Maurice-Tunisie, les produits exportés sont généralement du thon, différents types de tissus, des pièces mécaniques et des fertilisant, tandis que dans le sens inverse, il s’agit surtout d’appareils électriques, de produits textiles, de chaussures ainsi que de fruits et sucreries.

Les autorités tunisiennes se félicitent déjà de cette initiative et espèrent que cela servira de point de départ pour pénétrer le marché maghrébin. Par ailleurs, cette démarche s’inscrit dans le cadre global du projet gouvernemental visant à diversifier les marchés sur lesquels débouchent les produits mauriciens. De l’autre coté, en plus de bénéficier de l’accès au marché mauricien, la Tunisie considère cet accord comme un tremplin qui lui permettra d’atteindre par ricochet le marché européen pour ce qui est de certains de ses produits d’exportation. En effet, l’Île Maurice a déjà signé un accord de partenariat économique intérimaire avec la Commission Européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *