Botswana : Gurney Nominess finance Hodges

Botswana-Hodges-Resources-Mine-de-houille-de-Morupule-SudLa Société Hodges Ressources vient d’assurer ses arriérés en se dotant d’un financement de 1 million de dollars pour continuer son projet de recherche et d’exploitation du site de Morupule au sud du Botswana. La compagnie détient 75% des droits d’exploitation du site et entend mener rapidement à bien le projet. D’après les estimations actuelles, le site de Morupule abriterait plus de 2 milliards de tonnes de charbon thermique.

L’étendue de ces réserves avait conforté la position de Hodges, ce qui lui permet aujourd’hui de bénéficier de ce financement. C’est une société d’investissement basée à Melbourne, Gurney Nominees Capital qui a consenti à lui accorder le prêt. Selon les analystes, les termes de l’accord de prêt sont très favorables à Hodges. En effet, pour les 5 prochaines années, la somme est entièrement mise à la disposition de Hodge qui peut y avoir accès selon son bon- vouloir.

Le retrait peut se faire par plusieurs tranches ou une seule fois en totalité. Hodges a même le droit de renoncer en totalité ou partiellement à ce financement sans qu’aucune pénalité  lui soit appliquée. Toujours selon les experts, cet arrangement n’est pas seulement une source financière pour le projet de Morupule, mais aussi une reconnaissance pour le potentiel du projet. Gurney lui offre donc de la crédibilité et prouve sa viabilité. Dès lors, Hodges pourrait même avoir accès à d’autres sources des financements. Le charbon produit à Morupule est aujourd’hui la principale source énergétique du pays, et assure près 30% de la consommation électrique nationale.

La production annuelle du Botswana en charbon serait d’environ 900.000 tonnes. Avec le développement de l’exploitation de Morupule, le pays pourrait accroître sa production et mieux répondre à ses  besoins énergétiques. Néanmoins les énergies fossiles doivent être consommées avec modération pour des besoins environnementaux et le Botswana devrait penser à diversifier progressivement sa source énergétique pendant que les réserves sont encore énormes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *