Burkina-Faso : un double financement pour le nouvel aéroport de Ouagadougou

arton52025La Banque Ouest-Africaine de développement (BOAD) et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) ont accordé la semaine dernière deux prêts au gouvernement burkinabé. Ce financement sera investi dans la construction du nouvel aéroport de la capitale.

61,8 millions de dollars, tel est le montant que le Burkina Faso a reçu par le biais de cette double opération. En effet, son ministre de l’Economie et des finances a d’abord paraphé un accord de prêt avec le président de la BOAD portant sur 51,5 millions de dollars. Ensuite, l’autorité burkinabé a fait de même avec le président de BIDC ; mais cette fois-ci, l’engagement était de 10,3 millions de dollars.

Si l’importance des deux financements est différente, ces montants poursuivront les mêmes objectifs, nécessaires à la construction de l’aéroport d’Ouagadougou-Donsin. Et, les deux bailleurs de fonds se sont réparti les tâches. Ainsi, les travaux liés à la voirie, à la fourniture en eau potable et à la sécurité incendie, l’achat de divers équipements et l’édification de bâtiments techniques seront assurés par le prêt de la BOAD. Quant à la contribution de la BIDC, elle rendra possible la construction des bâtiments administratifs.

Bien qu’importants, les fonds mis à disposition par la BOAD et la BIDC sont insuffisants pour la réalisation intégrale de ce projet. En effet, le gouvernement burkinabé n’a évalué rien que le coût de la première phase de ces travaux à 612 millions de dollars hors taxes. Celle-ci s’élevant à 933 000 dollars. Heureusement, d’autres bailleurs de fonds ont accepté d’investir dans  la construction du nouvel aéroport. La Banque islamique de développement (BID) y  a déboursé 100 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *