Congo-Brazza : Participation de SARIS à l’essor du pays

breveon4478A l’issue de sa campagne sucrière 2013, la Société agricole et de Raffinage du sucre (SARIS) au Congo a témoigné de sa satisfaction par rapport à la production qui est passée de 19 000 à plus de 70 000 tonnes, quasiment le quadruple de celle des années précédentes.

Ce résultat, met non seulement à l’abri les populations en matière d’approvisionnement en sucre, mais permet également de satisfaire la demande extérieure. En effet, le sucre raffiné produit par SARIS est exporté vers la sous-région et sous quota à destination de l’Union Européenne et des Etats-Unis.

Seule entreprise à produire le sucre en République du Congo, SARIS détient, selon l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le monopole de la commercialisation de ce produit tout en étant protégée de la concurrence par une panoplie de mesures. Créée en 1991, celle-ci dispose d’une usine dont la capacité de broyage est estimée à 5 000 tonnes de cannes par jour durant toute sa campagne qui fonctionne de juin à novembre.

Outre la production et la commercialisation du sucre, cette société a acquis en 2007 une usine de broyage du calcaire à des fins d’amendement des champs de cannes ou pour les travaux de génie civil.

Enfin, elle entrevoit de prendre part au développement de la culture villageoise de maïs et de soja dans le but de les valoriser sur le plan industriel. A cet effet, SARIS a entamé la culture des variétés « locales et hybrides » afin de déterminer celles qui seront « optimales dans son environnement ».

Vu son importance dans le domaine  économique du pays, SARIS est à ce jour un acteur clé dans la vie de la République du Congo. Elle participe activement à la réalisation de la stratégie de développement, notamment agricole, mise en place par l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *