Soutien de la BAD à la politique énergétique en Afrique

Namibie-La-BAD-soutient-l’accès-à-l’éducationLa Banque Africaine de Développement place la politique énergétique au cœur de son action sur le continent noir. En effet, l’énergie constitue un élément fondamental pour le développement de l’industrie et de toute autre forme de service à grand échelle. A titre d’exemple, en Afrique australe, cette institution bancaire a décidé de financer deux projets énergétiques respectivement au Mozambique et au Zimbabwe. D’autres pays sur le continent bénéficieront également d’une aide pour ce secteur.

Le premier recevra un prêt de 15,3 millions de dollars sur le Fonds Africain de Développement (FAD.) Selon les autorités de l’institution financière, ce prêt devrait permettre au pays de valoriser les ressources naturelles du pays dans le sens d’une réduction de pauvreté tout en résorbant son déficit énergétique. Le second recevra un financement de 17,52 millions de dollars pour la réhabilitation de son réseau électrique. Cette somme sera délivrée par le Fonds Fiduciaire Multi-bailleurs du Zimbabwe (Zim-Fund) hébergé à la BAD. Pour le directeur du Département de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique, Alex Rugamba, ces initiatives devront permettre au final que les pays membres régionaux puissent offrir des services énergétiques modernes, abordables et fiables aussi bien pour les populations  que pour les différents acteurs économiques.

En général, les pays d’Afrique connaissent une forte augmentation en demande énergétique pour deux principales raisons. La première est le fait que la population soit constamment en forte croissance, les prévisions font état d’une perspective de 2 milliards d’habitants en 2050. La deuxième raison se rapporte au processus de développement du continent. Ce processus est encore dans sa phase de genèse, l’implantation d’une industrie conséquente vient avec une demande énergétique non-négligeable. Ces deux facteurs sont inévitables, le continent doit faire face en vue d’assurer son épanouissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *