Seychelles : un modèle économique pour l’Afrique

seychellesPour la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International (FMI), les Îles Seychelles sont un exemple à suivre pour les économies africaines. Il y a un plus de cinq ans, les institutions de Bretton Woods avaient imposé au gouvernement de l’archipel un véritable plan de redressement structurel, considéré comme indispensable à la relance de l’économie locale. Aujourd’hui, non seulement les résultats de ces réformes majeures sont là, mais surtout ils se sont palpables dans l’ensemble des Îles.
Les énormes opportunités économiques qui sont ouvertes aux entrepreneurs locaux sont reconnues par le FMI et cette semaine, par la Banque Mondiale comme un véritable succès. Ces dernières années, les Seychelles ont adopté à la fois les économies vertes et bleues, en faisant du tourisme durable et de la pêche durable les deux principales activités économiques de l’archipel.
Ainsi, depuis 2009, le tourisme est en hausse continue, établissant chaque année de nouveaux records en termes d’arrivées, mais aussi de revenus. De son côté la pêche, après avoir été sérieusement mise à mal par les actes de pirateries dans l’Océan Indien, est en train de regagner sa place dans l’économie des Seychelles.
Il y a quelques mois, lors d’un forum économique coïncidant avec le 5e anniversaire de l’annonce, par le président James Michel, de mesures drastiques visant à redresser l’économie de son pays, durant la crise financière et économique mondiale de 2008, les Seychelles ont été présentées comme un modèle pour les économies africaines. Le directeur exécutif régional de la Banque mondiale, le Dr Kalyala, a cité les Seychelles comme la meilleure performance parmi les 22 pays du Groupe I en Afrique, avec le PIB moyen le plus élevé  et le taux de chômage le plus bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *