Afrique du Sud : Augmentation du budget de la recherche et développement

dstLe département sud africain de science et technologie a annoncé que le budget national en matière de recherche et développement a connu un bond de près de 10% entre l’exercice 2010-2011 et 2011-2012.Il a été de 2,1 milliards de dollars au cours du dernier exercice.
Dans cette même dynamique, le ministre a expliqué que la tendance devrait être conservée parce que la quotepart de son département est restée en moyenne de 0,76% du PIB sur les 4 dernières années. Cependant, le pays s’est fixé de plus fortes ambitions en la matière et espère atteindre l’équivalent de 1,5% du PIB à l’horizon 2015.
Le secteur de la recherche est l’une des composantes importantes dans le développement économique parce qu’il consacre l’innovation comme piste de création de richesses. Alors que le pays viendrait de perdre théoriquement sa place de leader économique africain en matière de PIB, Pretoria doit mettre les bouchées doubles pour conserver sa position de terrain. En  actualisant son mode de calcul du PIB, incluant correctement l’apport du cinéma et des télécoms, le Nigéria a annoncé que son PIB pour l’année dernière s’élevait à environ 510 milliards de dollars, ce qui le place largement devant l’Afrique du Sud qui avoisine à peine les 400 milliards.
Cette nouvelle donne a suscité des interrogations au pays de Mandela vu qu’il a longtemps occupé la première place économique dans le continent noir. A ce titre, il a bénéficié d’un poids diplomatique et d’une position stratégique dans la géopolitique mondiale. D’ailleurs, dans la perspective d’intégrer l’Afrique au Conseil de sécurité des Nations Unies, l’Afrique du sud s’est toujours considérée comme prioritaire à cette instance internationale. Même si certains analystes considèrent que les statistiques afférentes à la position économique du Nigéria ne peuvent être réelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *