Libéria : Mise en service d’une usine pour volailles

elevagevolaillesLes autorités libériennes ont inauguré samedi 10 mai une écloserie qui pourrait mettre fin à la pénurie en produits de volaille (viande, œufs) dans le pays.
Située dans le comté du Grand Cap Mont, cette  écloserie d’une capacité de 95 050 œufs est dédiée à la ferme portant le nom de l’ancien président nigérian, Olisugun Obasanjo. En effet, le rêve de ce dernier est de voir le Libéria devenir un pays autosuffisant, et par la suite exportateur de produits volaillers.
Selon les autorités de ce pays, au fil des ans, les producteurs de volaille ont dépensé des sommes d’argent considérables, parfois à perte, pour importer des poussins d’autres pays voisins. En ce qui concerne les œufs, ils arrivent sur le marché libérien, la plupart du temps après leur expiration.
Avec la mise en service de l’écloserie Obasanjo, l’on s’attend à un développement et une revitalisation de l’industrie de la volaille au Libéria. Toujours selon les autorités, cette écloserie a une capacité de production moyenne de 31 680 œufs par semaine. La ferme Obasanjo (Obasajo Farm Libéria) se dit, quant à elle, être en mesure de livrer hebdomadairement entre 22 000 et 24 000 poulets, sinon au moins 10 000 poussins couche en fonction de la demande.
La nouvelle écloserie qui est présentée comme le principal point d’appui qui devant stimuler l’industrie de la volaille au Libéria a été inaugurée par la ministre de l’agriculture, Florence Chenoweth, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée en parallèle avec le forum technique sur la revitalisation de l’industrie de la volaille au Libéria. Le directeur général d’Obasanjo Holdings Limited, Adeyemo G. Jamiyu a précisé que le but l’OFL n’est pas seulement de fournir des emplois directs aux Libériens, mais également de promouvoir l’auto- emploi, particulièrement dans le secteur de l’élevage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *