RDC : Offensive armée contre les rebelles du FNL

rddc-monuscoL’armée congolaise a lancé lundi, avec l’assistance des Casques bleus de l’ONU, une offensive contre les rebelles burundais des Forces nationales de libération (FNL) au Sud-Kivu, dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Lancée aux alentours de 6H30 locales (4H30 GMT), cette opération a permis aux forces onusiennes et congolaises de capturer plusieurs bases des FNL près de la ville de Uvira, située à la frontière avec le Burundi.

Selon le lieutenant-colonel Félix-Prosper Basse, porte-parole de la force onusienne, l’assaut a été mené par des membres du contingent sud-africain de la brigade d’intervention de la MONUSCO (Mission des Nations Unies en RDC), avec l’appui des hélicoptères d’attaque sud-africains et ukrainiens.

« Des opérations de traque et de bouclage sont en train d’être intensifiées dans la zone », a indiqué le lieutenant-colonel Basse, sans préciser s’il y a eu des pertes humaines ou matérielles dans l’un ou l’autre camp.

« Cette offensive était planifiée depuis longtemps  et n’a aucun rapport avec l’attaque récente d’un groupe armé venu de la RDC contre le Burundi voisin », a-t-il ajouté. Cette offensive, survenue la semaine dernière, a donné lieu à de violents affrontements entre les forces de l’ordre burundaises et les assaillants, faisant plus de 100 morts parmi ces derniers.

Selon Félix Basse, l’opération du lundi entre dans le cadre d’une vaste campagne de lutte contre tous les groupes armés sévissant dans le Sud-Kivu. La MONUSCO envisage plus particulièrement de « réduire la capacité de nuisance » des FNL, dont les effectifs en RDC se situent entre 500 et 600 combattants, selon l’ONU.L’offensive de la force onusienne sera également dirigée contre les rebelles rwandais des FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda), qui ont été sommés de se rendre avant le 02 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *