Guinée Bissau : L’ancien chef d’état-major sous les verrous

indutaL’ex-chef de l’armée de Guinée-Bissau, le contre-amiral José Zamora Induta, assigné à résidence depuis plus d’un mois pour son implication présumée dans le putsch avorté d’octobre 2012, a été transféré dans une prison militaire, a annoncé samedi son avocat.

Selon Me Jose Paulo Semedo, José Zamora Induta a été assigné à résidence cet été, peu de temps après son retour, fin juillet, du Portugal, où il s’était exilé après le coup d’Etat d’octobre 2012. Trois officiers de police surveillaient en permanence son domicile, avant d’être transféré ce mardi, à la prison de Mansoa dans le centre du pays sur l’ordre de la Cour suprême des Armées.

« Conformément à la loi, en tant qu’avocat de l’amiral, j’ai le droit d’être mis au courant de toute mesure imposée (à mon client), mais cela n’a pas été le cas », a déclaré Me Semedo.

Le chef d’état-major Induta avait été renversé de la tête de l’armée en avril 2010 par son adjoint d’alors, Antonio Indjai, qui l’avait ensuite remplacé à ce poste.

Lors d’un coup d’Etat en avril 2012, M. Indjai avait renversé le président intérimaire Raimundo Pereira et son Premier ministre Carlos Gomes. M. Induta s’était exilé au Portugal quelques mois plus tard, après avoir, selon lui, échappé à une « tentative d’assassinat » de militaires proches des putschistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *