Mali : Une trentaine de morts dans un conflit intercommunautaire

mali-bambarasL’ONG Human right watch (HRW) appelle les autorités maliennes à intervenir pour faire mettre fin au conflit communautaire qui a déjà fait une trentaine de morts en début de semaine, à Mopti dans le centre du pays. HRW demande également qu’une enquête indépendante soit menée afin de déterminer les circonstances de ces heurts dont la tension est montée d’un cran.

Ce conflit oppose la communauté d’éleveurs peuls à celle de Bambaras. Très souvent, ces communautés s’affrontent pour questions d’accès aux ressources nationales, pour nourrir les bêtes ou chasser les animaux et cultiver la terre. Mais la tension de ces derniers heurts fait croire que la présence des militants islamistes dans la région peut être à l’origine de cette tension qui a déjà couté la vie à une trentaine de personnes, selon des sources rapportés par des organisations indépendantes. Les autorités parlent de 21 morts.

Human right Watch estime que l’intervention des autorités maliennes pourrait apaiser les deux camps. Les organisations proches de la communauté peule part d’attaque délibérée des militaires maliens contre cette communauté confondue à des islamistes appartenant à l’organisation terroriste de la libération de Macina. C’est pourquoi HRW appelle à l’ouverture d’une enquête indépendante afin de déterminer l’origine de tirs, mais surtout la motivation de ces tueries.

Le gouvernement malien attend actuellement le résultat de l’évaluation qu’un groupe d’experts partis sur le terrain va rapporter. Une autre mission commise par la mission des Nations Unies au Mali est également en appui. Cette dernière a déjà été indexée par les peuls de prendre pour cibles les membres de leur communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *