La Tanzanie expulse une responsable du PNUD pour mauvaise influence

Awa DaboLa Tanzanie a annoncé ce mardi, avoir expulsé Awa Dabo, une responsable du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) dans le pays, qu’elle accuse d’entretenir de mauvaises relations avec ses collègues, ce qui ralentit les activités de développement local, selon Dar-es-Salam.

« Le gouvernement a pris cette décision parce que Mme Awa Dabo n’avait pas de bonnes relations avec ses collègues, ce qui affectait négativement les activités de cette institution dans le pays », s’est justifié le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué en swahili.

«Le gouvernement, via le ministère des Affaires étrangères, a-t-elle ajouté, voudrait demander au PNUD de rappeler à son personnel, que sa priorité doit être de travailler avec le gouvernement en vue de la réalisation des objectifs de développement».

Mais cette version officielle est remise en cause par plusieurs sources, qui indiquent qu’en réalité, la Tanzanie reproche à la diplomate du PNUD de se mêler de sa politique nationale, notamment des dernières élections sur l’archipel de Zanzibar.

Fin 2015, lors des élections générales dans le pays, les votent avaient été annulés sur l’archipel de Zanzibar, qui fait partie de la République Unie de Tanzanie, alors que l’opposition venait de proclamer sa victoire.

Un nouveau scrutin avait été organisé le 20 mars 2016, boycotté par l’opposition et remporté, sans surprise, par le parti au pouvoir en Tanzanie, le Chama Cha Mapinduzi (CCM). Certains partenaires du pays, notamment les Etats-Unis, avaient critiqué cette annulation.

De nationalité gambienne, Awa Dabo était chargée des opérations du PNUD en Tanzanie et, en cette qualité, elle était le numéro deux de cette institution dans le pays, après le représentant résident.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *