Soudan du Sud : Combats meurtriers entre l’armée et les opposants

warrapSelon une déclaration du ministre de l’Information du Sud Soudan, plus de 100 personnes ont été tuées, samedi dernier, au cours d’un raid mené par les forces de l’ordre dans le nord du Soudan du Sud.
Le conflit dans ce pays, prend de l’ampleur  et le nombre de victimes ne cesse de s’alourdir.  Ce week-end,  le nord du pays a été le théâtre d’un véritable bain de sang. Dans un campement  isolé d’éleveurs de bétail dans l’Etat du Warrap,  un raid mené par l’armée sud soudanaise a fait  plus de 100 morts. « Nous avons perdu 28 civils »,  a déclaré  le ministre Bol Dhel  sur les ondes d’une radio locale.  Toujours selon le ministre, « les policiers et les soldats ont poursuivi les assaillants en tuant 85. Quelques-uns des assaillants ont été rattrapés dans les zones marécageuses qui vont vers l’Etat d’Unité ».
Au Soudan du Sud,  les raids pour  s’emparer  du bétail ne sont pas des faits rares. Ainsi, fin 2011, le pays avait connu l’un des raids les plus meurtriers .Près de 600 personnes ont été tuées dans l’Etat de Jonglei,  après une attaque menée par 6.000 jeunes de l’ethnie Lou Nuer contre leurs rivaux Murle.
Tandis que le conflit perdure, opposant l’ancien vice-président Riek Machar au pouvoir en place, aucune sortie de crise n’est en vue.  De nombreux cessez-le-feu  ont été signés à plusieurs reprises, mais n’ont jamais été  appliqués conformément aux engagements des deux parties. En dépit des menaces de sanctions brandies récemment par les Etats Unis, la situation dégénère. Les forces  gouvernementales perdent du terrain face aux rebelles qui s’emparent des champs de pétrole.
Depuis décembre, le conflit sud-soudanais  a fait des milliers de morts et près d’un million de déplacés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *