Gabon : La diaspora en lutte contre Ali Bongo

ali-bongoLa Convention de la Diaspora Gabonaise (CDG) s’apprête à organiser prochainement un congrès réunissant tous les opposants gabonais à Paris, dans le but de pousser le président Ali Bongo à quitter le pouvoir en 2016, a fait savoir Bruno Ella, président de ladite Convention. Cet évènement inédit qui doit se tenir d’ici deux mois, est motivé par une idée phare : « S’opposer vigoureusement, et par tout moyen, aux faux clivages qui rendent illégitime le jeu du pouvoir en débouchant sur un verrouillage de la vie politique et en contribuant au maintien d’une démocratie de façade », a déclaré Bruno Ella.

Pour cette dernière, toutes les forces favorables à « l’avènement d’une nouvelle Nation gabonaise », doivent s’unir dans une seule lutte. Ainsi, un mouvement de masse et des forces dirigeantes compétentes pourront-ils s’émerger, et mettre fin au régime actuel du président Bongo.

Aussi, Bruno Ella appelle-t-il les «Gabonaises et les Gabonais les plus conscients et les plus combatifs de la classe politique gabonaise, à se joindre à ce combat pour arrêter cette  mise aux enchères du Gabon ». Son appel s’adresse également à ses compatriotes « encore retenus par la force des choses au sein du pouvoir illicite du PDG, ceux de l’opposition, ceux de la société civile, de la jeunesse, de la paysannerie pauvre ».

« L’issue de cet événement sera l’appel final de la diaspora à un affrontement de l’opposition et du peuple au régime d’Ali Bongo-PDG », a ajouté le leader de la CDG.

La détermination de M. Ella à faire de ce congrès une réussite, va de pair avec son inquiétude vis-à-vis de l’état de la démocratie dans son pays. Ainsi, il estime que « la campagne présidentielle au Gabon risque de commencer avant 2016 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *