Afrique de l’Ouest : Signes encourageants dans la lutte contre Ebola

msf-celebre-1000e-survivant-debola-zmrMédecins Sans Frontières (MSF) a célébré la sortie du « 1000è survivant » de la fièvre hémorragique Ebola de l’un de ses centres en Afrique de l’Ouest. Un encouragement dans la lutte contre cette maladie.

C’est James Kollie, un jeune Libérien de 18 ans, qui est le 1000è patient pris en charge dans un des centres ouest-africains de MSF à survivre d’Ebola. Une joie particulière pour son père, Alexandre, dont l’épouse, deux des enfants et le frère sont décédés des suites de cette terrible maladie.

Cette satisfaction est partagée par cette ONG internationale, qui, d’ailleurs, emploie au niveau local le père du 1000è survivant de ses centres de traitement. Il faut dire que MSF s’est particulièrement investie dans la lutte contre cette épidémie en Afrique de l’Ouest. Depuis son début, elle a pris en charge plus de 4 500 patients dans ces centres de traitement. Et, au sein de cette population, 2 700 porteurs du virus Ebola ont été confirmés, comme l’indique MSF sur son site web.

Plus globalement, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fait état de 9 216 cas d’Ebola enregistrés de par le monde pour 4 555 morts. La majorité de ces décès sont survenus en Afrique de l’Ouest, où plus de 4 500 personnes n’ont pas survécu à cette fièvre hémorragique. Aussi, faut-il rester vigilant malgré les signes encourageants. Parmi ceux-ci, il y a, en dehors du continent noir, le rétablissement du caméraman de la chaîne américaine NBC et de l’infirmière espagnole. Le premier, Ashoka Mukpo, avait contracté le virus au Libéria et a été rapatrié aux USA, où il a été pris en charge au Nebraska Medical Center. Cet hôpital l’a autorisé à regagner son domicile mardi après un dernier test de sang négatif. Quant au second cas, Teresa Romero, qui est la première personne à avoir été contaminée hors d’Afrique, a aussi été déclarée guérie mardi après d’ultimes analyses médicales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *