Maroc: Le Premier ministre se fait recadrer après avoir critiqué l’intervention russe en Syrie

benkirane-russieLe Maroc a réaffirmé lundi sa position de neutralité dans le conflit syrien, dans une déclaration faite par le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Salahedine Mezouar afin d’éclaircir la position du Maroc suite à une critique émise par le Premier ministre Abdelilah Benkirane concernant l’intervention armée de Moscou en Syrie.

Il en a fallu de peu pour faire éclater un incident diplomatique entre Rabat et Moscou. L’ambassadeur Russe en poste au Maroc, Valery Vorobiev, a en effet exprimé lundi la préoccupation de Moscou sur les critiques émises par le chef du gouvernement marocain au sujet de l’intervention de Russie en soutien au pouvoir de Bachar Al Assad en Syrie.

Afin de circonscrire ce début de crise diplomatique, le chef de la diplomatie marocain a reçu lundi l’ambassadeur Vorobiev. Un entretien dans lequel le Maroc a réaffirmé son plein soutien à la Russie sur ce dossier sensible.

Salaheddine Mezouar a précisé que le Maroc restait engagé en faveur « d’une solution politique qui garantisse la stabilité de la Syrie, préserve son unité nationale et son intégrité territoriale ».

Traditionnellement le Maroc évite de prendre parti dans ce genre de crise ou de s’ingérer dans les affaires internes de pays tiers. Durant ces dernières années, Rabat a ainsi réaffirmé sa position de neutralité dans plusieurs conflits à travers le monde.

Le fait que le Premier ministre  islamiste Abdelilah Benkirane fasse fi de cette règle a jeté le trouble au sein d’une grande partie de la classe politique marocaine.

La prompte réaction de Rabat a toutefois permis d’éviter une crise diplomatique avec Moscou. Un  incident qui serait mal placé au vu des accords de partenariats stratégiques signés entre les deux pays en mars dernier, lors de la visite du Roi Mohammed VI à Moscou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *