Journée ville morte en RDC le 3 avril prochain

ville-morte-rdcLe nouveau président de Rassemblement, principale plateforme de l’opposition dans le pays, Félix Tshisekedi, a appelé à une journée ville morte pour le 3 avril prochain, pour protester contre le blocage dans les discussions sur l’application de l’accord de partage de pouvoir en République démocratique du Congo (RDC) qui s’enlise davantage dans la crise politique.

La veille déjà, c’est le secrétaire général de l’UDSP, parti du défunt opposant, Etienne Tshisekedi qui a appelé les Congolais à une grande marche pacifique le 10 avril prochain, pour les mêmes causes.

«Le Rassemblement demande au peuple congolais de demeurer en état d’alerte et de contribuer à la réussite de la journée ville morte sur toute l’étendue du territoire national le lundi 3 avril 2017, de soutenir la grève décrétée par les syndicats le mercredi 5 avril 2017, de participer massivement à la marche pacifique annoncée par l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) pour la date du 10 avril et d’autres manifestations publiques pacifiques pour revendiquer l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre du 10 au 24 avril 2017», a déclaré Félix Tshisekedi.

Les évêques qui assuraient la méditation dans le dialogue national dans le pays, ont mis fin en début de semaine, à leurs bons offices, sur un constat d’impasse autour des arrangements de mis en œuvre de l’accord du 31 décembre dernier. Ces arrangements ont achoppé particulièrement sur la nomination du Premier ministre et le président du Conseil de suivi de l’accord.

Le président Joseph Kabila a promis aux évêques de s’engager pour ramener le pouvoir et l’opposition au consensus sur les deux points restants en suspend.

Déjà, à Kinshasa et à Lubumbashi, des heurts ont été signalés mardi et mercredi, entre la police et des manifestants et des cas d’arrestation ont été également signalés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *