Le Roi Mohammed VI met en garde Washington contre tout changement du statut de Jérusalem

Le Roi du Maroc Mohammed VI, président du Comité Al Qods a réagi mardi aux informations faisant état de l’intention de l’administration américaine du président Donald Trump de changer le Statut juridique de Jérusalem, la ville sainte d’Al Qods Occupée.

Selon des informations persistantes, les Etats-Unis ont l’intention de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, et d’y transférer leur ambassade de Tel-Aviv. Dans un message adressé au président américain, Donald Trump, le Roi du Maroc lui fait part de sa «profonde préoccupation personnelle» et de la «grande inquiétude ressentie par les Etats et les peuples arabes et musulmans».

En sa qualité de Président du Comité Al-Qods issu de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui compte 57 Etats représentant plus d’un milliard de citoyens, Mohammed VI a insisté sur «l’extrême importance» que revêt la ville Sainte non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les fidèles des trois religions célestes.

Le Souverain marocain explique par ailleurs que la ville d’Al-Qods occupée «se trouve au cœur des questions du statut définitif, ce qui exige de préserver sa place juridique et d’éviter tout ce qui de nature à porter atteinte à son statut politique actuel».

Tout changement du statut juridique de la ville sainte, prévient le souverain marocain, «est susceptible d’impacter négativement les perspectives d’une solution juste et globale au conflit palestino-israélien».

Par ailleurs, le roi Mohammed VI a eu le jour même, une conversation téléphonique avec le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, au cours de laquelle il lui a exprimé la «solidarité forte et constante» du Maroc avec le Peuple palestinien dans la défense de sa cause juste et de ses droits légitimes, notamment concernant le statut de la ville sainte d’Al Qods.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *