Report des élections législatives et municipales au Cameroun

Les élections législatives et municipales prévues en octobre 2018 au Cameroun n’auront plus lieu à cette échéance, puisqu’un décret présidentiel vient de proroger le mandat des députés et des conseillers municipaux jusqu’en 2019.

L’exécutif camerounais justifie cette décision par le souci d’éviter «un chevauchement» dans la tenue à une même période, de plusieurs élections : les législatives, les municipales et le scrutin présidentiel.

L’élection présidentielle est en revanche maintenue et aura bien lieu le 7 octobre 2018, selon un précédent décret présidentiel publié lundi. La Constitution camerounaise ne permet pas le report de celle-ci, contrairement aux scrutins législatif et municipal, qui avaient été d’ailleurs déjà reportés une première fois, de 2012 à 2013.

Les députés camerounais, dont le mandat devrait prendre fin le 29 octobre prochain, s’étaient déjà prononcés en faveur de la nouvelle prorogation de leur mandat proposée par un projet de loi du gouvernement soumis à leur approbation, lors de leur deuxième session ordinaire annuelle du mois de juin ayant pris fin vendredi.

Le mandat des 1.000 conseillers municipaux avait débuté le 15 octobre 2013 et devait par conséquent s’achever le 15 octobre prochain. Mais le nouveau décret signé du président Paul Biya les maintient en poste encore un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *