Sénégal : Depuis sa prison, Khalifa Sall annonce sa candidature à la présidentielle de 2019

Ses ennuis avec la justice sénégalaise n’ont pas refroidi ses ambitions politiques, puisque c’est depuis sa prison que le Maire de Dakar, Khalifa Sall, a annoncé ce 26 juillet, qu’il serait candidat au scrutin présidentiel de 2019 dans le pays.

Poursuivi pour «détournement de deniers publics» et incarcéré à la maison d’arrêt de Rebeuss depuis mars 2017, Khalifa Sall a fait son annonce après avoir boycotté avec ses avocats, une nouvelle audience de son procès en appel dans lequel il s’estime condamné d’avance. Dans sa déclaration rédigée depuis sa cellule, le maire de Dakar ne dévoile pas encore son programme, mais clame de nouveau son innocence et s’insurge contre une procédure «menée uniquement à charge et avec empressement» pour hâter le procès et son issue.

Il s’estime en outre n’avoir «jamais été traité en justiciable comme les autres» et dénonce «le musellement de la démocratie et, à travers elle, le vote des Sénégalais». C’est ce même motif qui a conduit le collectif d’avocats de l’édile à se retirer du procès en appel mercredi 25 juillet, martelant ne pas vouloir «se rendre complice d’une défense de connivence avec les atteintes répétées aux droits de leur client».

Khalifa Sall a invité les Sénégalais à «refuser» que le seul choix qui leur soit donné, soit «celui de la perpétuation du régime actuel» du président Macky Sall.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *