Le Parlement guinéen approuve la loi de finance rectificative 2018

La Guinée Conakry a adopté hier mardi, sa loi de finance rectificative pour l’exercice 2018, qui s’équilibre en recette à plus de 16.000 milliards de francs guinéens et en dépenses à plus de 19.000 milliards de francs guinéens.

L’examen de cette loi de finances rectificative 2018 a débuté le 13 août dernier, et a permis à l’assemblée nationale de revoir à la baisse le produit intérieur brut (PIB) du pays, qui passe alors de 8,08% à 6,59% dans le budget révisé.

La Guinée Conakry a connu ces derniers temps, une instabilité à cause des séries de grève des enseignants, des travailleurs de la fonction publique ainsi que des manifestations politiques organisées par l’opposition, qui ont eu un impact négatif sur les activités économiques et sur la mobilisation des recettes en faveur des caisses de l’Etat. Cela a provoqué un déficit budgétaire de plus de 2 000 milliards de francs guinéens pour le pays.

Lors de la plénière ce mardi, le président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Koundiano, a insisté sur la nécessité pour son pays de « redoubler d’efforts » pour accroître sa capacité de mobilisation qui est, à ce jour, « très inférieure à la moyenne ».

Il a invité le gouvernement de continuer à renforcer le secteur agricole, de poursuivre la dynamisation du secteur minier, de poursuivre l’amélioration du climat des affaires afin d’encourager les initiatives en faveur des investissements directs étrangers et de continuer à développer les infrastructures dans les secteurs sociaux de base, les secteurs de l’énergie, de l’eau et des routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *