RDC : L’UDPS se désolidarise du candidat unique de l’opposition

L’opposition en République démocratique du Congo (RDC) se déchire au lendemain de la désignation d’un candidat unique à Genève (Suisse), puisque que le chef de l’opposition, Félix Tshisekedi, vient de se retirer de l’accord qui confiait à Martin Fayulu, le mandat de représenter l’opposition congolaise au scrutin présidentiel du 23 décembre 2018.

Ils étaient sept leaders de l’opposition congolaise à se retrouver à Genève en fin de semaine dernière, pour unir leur force afin de réaliser l’alternance à laquelle aspire la RDC depuis des années.

Après d’âpres discussions, le choix s’était porté sur Martin Fayulu, 61 ans, président du parti Engagement pour la citoyenneté et le développement. Un choix surprenant, puisque Félix Tshisekedi, président du parti historique d’opposition (UDPS), était favori et pressenti pour cette mission, pour laquelle son père et fondateur de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, s’était longtemps battu, avant de rendre l’âme l’année dernière.

Sur une radio locale, le leader de l’UDPS a annoncé ce lundi qu’il se retirait de l’accord portant désignation de Fayulu comme candidat unique de l’opposition, en respect à la décision de sa base, qui n’approuve pas ce choix. «Je ne peux aller à l’encontre de la base, ce serait signer la mort de ma carrière politique», a-t-il déclaré.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, candidat à la prochaine présidentielle, s’est également retiré de cet accord qu’il avait pourtant paraphé à Genève, invoquant lui aussi une «injonction» de ses partisans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *