Algérie-Présidentielle : La candidature de l’ancien premier ministre Ali Benflis se dessine

L’ancien chef du gouvernement algérien, Ali Benflis pourrait être candidat à l’élection présidentielle du 18 avril prochain, selon un communiqué de son parti, Talaie El Houriat.

Selon sa formation politique, le premier ministre d’Algérie de 2000 à 2003 a adressé une lettre au ministre de l’Intérieur, dans laquelle il lui fait part de «son intention de constituer un dossier de candidature à l’élection du président de la République».

Mais la décision revient au parti de l’investir de cette mission, lors de la prochaine session de son comité central, a précisé le communiqué du Talaie El Houriat qui signifie en français, «Avant-garde des libertés».

Ancien ministre de la Justice, M. Benflis avait occupé entre 2001 et 2003 le poste de secrétaire général du Front de Libération nationale (FLN, parti au pouvoir), poste qu’il a cumulé avec celui de chef du gouvernement. Il a déjà été candidat malheureux à deux reprises, notamment en 2004 et 2014, avant de créer sa propre formation politique en 2015.

Pour cette prochaine élection présidentielle, le suspense reste entier en ce qui concerne une nouvelle candidature du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, qui briguerait ainsi un cinquième mandat consécutif.

En outre, la plupart des potentiels candidats en sont à l’étape des intentions, et les demandes de dossier de candidature auprès de l’administration sont assez timides.

Il faudrait donc attendre la fin de cette semaine pour voir plus clair, car plusieurs formations politiques y ont annoncé la tenue de leurs conseils nationaux pour annoncer leur décision définitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *