Téhéran exclut tout dialogue avec Washington sans levée des sanctions

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a condamné lundi la « guerre économique » menée par Washington contre Téhéran, avant d’exclure tout dialogue avec l’administration Trump sans levée préalable des sanctions américaines.
La veille, son homologue américain, Mike Pompeo, avait indiqué que le gouvernement américain était disposé à dialoguer sans conditions préalables avec les autorités iraniennes. La réponse de Téhéran ne s’est pas faite attendre : « la guerre et les discussions – avec ou sans conditions préalables – ne vont pas ensemble », a estimé sur Twitter M. Zarif.
En 2018, Washington a rétabli des sanctions – renforcées en avril dernier – contre l’Iran. Par la suite, le gouvernement américain a ordonné à l’ensemble des pays de suspendre leurs importations de pétrole iranien. Puis, l’exécutif américain a envoyé des renforts militaires au Moyen-Orient en faisant état de « menaces » iraniennes.
L’Iran a alors réagi en menaçant d’augmenter sa production d’uranium enrichi au-delà du seuil arrêté par l’accord de juillet 2015. Mais, jusqu’à présent, cette menace n’a pas toujours été mise à exécution.
Pourtant, Washington et Téhéran ont fait allusion, ces dernières semaines, à la possibilité d’un dialogue, à condition que l’initiative vienne de l’autre. Puis, dimanche, le gouvernement américain a affirmé être disposé à dialoguer « sans conditions préalables » mais sans pour autant lever ses sanctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *