La Russie et la Chine renforcent leur coopération sur fond de tensions avec les Etats-Unis

Dans un contexte de tensions exacerbées avec les Etats-Unis, le président chinois Xi Jinping a signé mercredi à Moscou avec son homologue russe, Vladimir Poutine, une déclaration commune ouvrant « une nouvelle ère » dans la coopération bilatérale entre les deux pays.
De nombreux accords et protocoles d’accord ont été signés, dont celui qui finalise la création d’un nouveau poids lourd russo-chinois de commerce en ligne.
Xi Jinping a quitté Moscou hier jeudi pour Saint-Pétersbourg, l’ancienne capitale des tsars, où il sera l’invité d’honneur du Forum économique, le principal rendez-vous des affaires en Russie auquel 17 000 personnes sont attendues.
Vladimir Poutine a salué devant la presse des relations qui ont « atteint un niveau sans précédent ». La Russie et la Chine se sont fixé « de nouveaux objectifs d’ampleur » visant à « renforcer davantage la coopération » et « contribuer à la prospérité » de leurs peuples.
Dans un contexte de fortes tensions entre la Russie et les Occidentaux, les échanges commerciaux entre Moscou et Pékin ont augmenté de 25% en 2018 pour atteindre un niveau record de 108 milliards de dollars, selon le Kremlin.
Durement frappée par des sanctions européennes et américaines depuis 2014 en raison de la crise ukrainienne et de l’annexion de la Crimée, la Russie est en train de se tourner réellement du marché européen vers le marché chinois.
La Chine est devenue « un investisseur très important » dans l’économie russe et maintient ses financements publics comme privés en Russie au moment où le pays voit partir d’autres acteurs étrangers notamment en raison des sanctions.
Membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU qui votent souvent à l’unisson, la Russie et la Chine ont aussi en commun des relations particulièrement houleuses actuellement avec Washington, pour des raisons différentes.
La guerre commerciale entre Pékin et Washington assombrit les perspectives économiques. Et les relations russo-américaines, déjà entamées par de nombreuses crises, sont empoisonnées par les accusations d’ingérence électorale depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *