Trois pays du Sahel reçoivent 100 M$ de l’UEMOA pour contrer le terrorisme

Les dirigeants de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) réunis ce mardi 3 décembre à Dakar, au Sénégal, ont décidé l’octroi d’une «contribution immédiate de 100 millions de dollars US aux trois membres de la ligne de front du G5 Sahel, afin de contribuer de façon urgente, à la lutte contre le terrorisme dans l’espace communautaire».

Cette contribution qui a été annoncée au terme d’une Session Extraordinaire de l’UEMOA au profit du Burkina, du Mali et du Niger, s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’organisation ouest-africaine de participer à hauteur de 500 millions de dollars US au financement du plan d’action de la CEDEAO pour lutter contre le terrorisme dans l’espace communautaire sur la période 2020-2024.

L’UEMOA a en outre adopté lors du sommet de Dakar, «un Fonds Régional de Sécurité pour la mobilisation des ressources financières» conséquentes sur le moyen terme, un Fonds destiné à poursuivre la mise en œuvre d’un plan d’action zonal.

A la faveur de sa grand-messe de ce mardi, l’UEMOA a en outre exprimé sa grande préoccupation face à la récurrence des attaques terroristes au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Soulignant l’importance de promouvoir une approche concertée et globale pour relever le défi sécuritaire régional, la Conférence a aussi salué la détermination de l’Union à faire face à l’insécurité grandissante dans la région de l’UEMOA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *