Burkina Faso : Djibril Bassolé en France pour se faire soigner

L’ancien ministre burkinabè, Djibril Bassolé, qui purge une peine de 10 ans de prison pour son implication dans le coup d’Etat manqué de 2015, a été évacué ce mardi en France pour des raisons médicales.

Ses proches ont confirmé cette évacuation finalement approuvée par la justice après six mois de demandes répétée. Le camp Bassolé a quand même dû s’acquitter d’une caution de 30 millions CFA avant cette évacuation. La chambre d’appel devra se prononcer prochainement sur une demande de liberté provisoire pour Bassolé, compte tenu de son état de santé qui s’est aggravé.

Ex-ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, Bassolé souffre d’un cancer du péritoine, et son état de santé ne cesse de s’aggraver. La France lui a accordé lundi un visa de trois mois renouvelable, et il va donc désormais s’établir à Paris pour se faire soigner.

Bassolé est accusé d’être l’un des cerveaux du putsch du 16 septembre 2015 qui avait 14 morts et 270 blessés. Il a été reconnu coupable et purgeait sa peine de 10 ans à la maison d’arrêt et de correction des armées (MACA).

Il a été condamné sur la base de l’enregistrement d’une conversation téléphonique qu’il aurait eue avec le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, dans laquelle celui-ci semble affirmer son soutien au putsch du 16 septembre 2015. Bassolé avait plaidé non-coupable et a fait appel de sa condamnation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *