Présidentielle au Togo : Faure Gnassingbé obtient son 4ème mandat dès le premier tour

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Togo a proclamé le président sortant, Faure Essozimna Gnassingbé, vainqueur de l’élection présidentielle du 22 février, avec une très large avance sur son poursuivant immédiat.

Les chiffres donnés par la CENI dans la nuit de ce dimanche plébiscitent le président Gnassingbé de 72,36% des suffrages exprimés, contre 18,37% pour Agbéyomé MessanKodjo, le candidat unique d’une partie de l’opposition. L’autre figure de l’opposition, Jean-Pierre Fabre, arrive en troisième position avec seulement 4,35% des voix. Le taux de participation est de 76,63%, selon la CENI.

Une écrasante victoire dès le premier tour pour le candidat de l’Union pour la république (UNIR), portée par des scores impressionnants surtout dans le nord du pays. Dans cette zone présentée souvent comme son bastion, Gnassingbé a obtenu des scores oscillent entre 70 et 99% des voix dans les bureaux de vote.

Le vote de la diaspora, une première cette année, a aussi été entièrement à l’avantage du président Faure Gnassingbé.

C’est dans le sud du pays, notamment dans la région maritime, que la bataille a été un peu serrée entre Faure Gnassingbé et Agbéyomé Kodjo, avec là encore, de légères avances pour le premier.

Un peu plus tôt dans la journée, le candidat Agbéyomé Kodjo s’était autoproclamé «président élu» à l’issue de ce vote, réclamant un score « entre 57 et 61% » et en dénonçant des fraudes ourdies par le pouvoir, avec la complicité de la CENI.

Les résultats provisoires de la CENI seront transmis à la Cour constitutionnelle, seule habilitée à proclamer le résultat définitif, après avoir statué sur les éventuels recours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *