Afrique du Sud : L’opposition saisit la justice contre les mesures restrictives dues au coronavirus

La justice sud-africaine vient d’être saisie le principal parti d’opposition l’Alliance démocratique (DA), qui lui demande statuer sur la légalité de certaines mesures restrictives prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus.

La plainte de la DA met particulièrement en cause la « rationalité » du couvre-feu nocturne, de l’interdiction du e-commerce et des limitations de la pratique sportive en vigueur. Plus généralement, la saisine déplore l’absence de contrôle du Parlement sur l’exécutif sous l’état d’urgence.

«Nous saisissons la justice pour mettre un terme à ce confinement strict qui met en pièces notre société et notre économie (…) Nous devons combattre (ces mesures, ndr) car elles mettent notre démocratie sur une pente dangereuse », a dit le chef de l’Alliance démocratique, John Steenhuisen.

Sur le continent, l’Afrique du Sud est le pays qui compte le plus de cas de contamination au Covid-19. Un confinement national y est en vigueur depuis sept semaines afin de limiter la propagation du virus. Une mesure à double tranchant, puisque parallèlement aux résultats sanitaires, elle a aussi mis au ralenti l’économie du pays, déjà en récession.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *